Enquête - Le WRC dans le flou : quel avenir pour le Mondial des rallyes ?

En arrivant en Grèce pour y disputer, début septembre dernier, le Rallye de l’Acropole, les concurrents s’attendaient à deux informations majeures : le calendrier du championnat 2024 et le nom du fournisseur du système hybride standard retenu pour les saisons 2025 et 2026.

Dans les deux cas, leurs espoirs avaient été déçus. Certes, le président de la FIA, Mohammed Ben Sulayem, avait bien fait le déplacement en Grèce. Cet ancien rallyman (il a été plusieurs fois champion du Moyen-Orient et a gagné quelques rallyes au niveau mondial en Groupe N) y avait même échangé avec les différentes parties prenantes du WRC.

Néanmoins, la promesse qu’il avait formulée au Monte-Carlo de s’intéresser aux rallyes après avoir été accaparé par la F1 ne s’est pas encore traduite par des décisions spectaculaires, loin de là. Pourtant, à court, moyen et long termes, le petit monde du WRC est en attente de choix et d’orientations.

Calendrier 2024 : sans grandes surprises...

Commençons par le court terme. Divulgué le 19 octobre, le calendrier du WRC 2024 compte 13 manches, comme cette année. Et comme pressenti, le prochain championnat du monde fait davantage dans la continuité que le changement.

Le promoteur du WRC avait pourtant identifié, il y a quelques mois, des objectifs majeurs pour la discipline : une manche aux Etats-Unis, une en Chine et une au Moyen-Orient (l’Arabie saoudite, qui accueille déjà le Dakar, tenant la corde).

Aucune de ces trois...Lire la suite sur Sport Auto