Enquête russe: Paul Manafort, ex-directeur de campagne de Trump, inculpé de complot contre les États-Unis

Enquête russe: Paul Manafort, ex-directeur de campagne de Trump, va se livrer à la justice
Enquête russe: Paul Manafort, ex-directeur de campagne de Trump, va se livrer à la justice

INTERNATIONAL - Un premier nom est tombé. Ce lundi 30 octobre, le New York Times et CNN ont révélé que Paul Manafort, ancien directeur de campagne de Donald Trump, était mis en accusation dans le cadre de l'enquête sur une ingérence de la Russie dans la campagne présidentielle américaine de 2016.

Paul Manafort s'est rendu au FBI ce lundi matin dans le cadre de cette enquête menée par le procureur spécial Robert Mueller. Il a été assigné à résidence par une juge dans la soirée.

Il a été inculpé et 12 chefs d'inculpation ont été retenus contre lui, dont ceux de complot contre les États-Unis, blanchiment, fausses déclarations et non déclarations de comptes détenus à l'étranger, a annoncé le porte-parole du procureur spécial de l'enquête russe.

Paul Manafort a plaidé non coupable.

75 millions de dollars sur des comptes offshore

Un associé de Paul Manafort, Richard ("Rick") Gates, a reçu la même injonction de se livrer à la justice et fait l'objet des mêmes chefs d'inculpation. Lui aussi a plaidé non coupable. Selon le New York Times, le nom de Rick Gates apparaît sur des documents de sociétés domiciliées à Chypre et par lesquelles Paul Manafort aurait reçu des paiements en provenance d'Europe de l'Est.

Manafort et Gates se voient principalement reprocher des activités non déclarées de lobbyiste et consultant en faveur de l'ancien président ukrainien pro-russe, Viktor Ianoukovitch. Plus de 75 millions de dollars ont transité par des comptes offshore gérés par les deux hommes, Paul Manafort étant accusé d'avoir blanchi à lui seul 18 millions de dollars. Ces opérations lui ont permis de "mener grand train" aux États-Unis, acquérant notamment diverses propriétés luxueuses, souligne l'acte d'accusation.

Paul Manafort a dirigé la campagne de Donald Trump jusqu'en août 2016 avant d'être contraint de démissionner.

Donald Trump n'est pas visé par l'enquête

Robert Mueller, nommé le 17 mai par le numéro deux du ministère de la Justice, a pour mission d'enquêter sur...

Retrouvez cet article sur le Huffington Post

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles