Enquête Pisa : "Il y a en France des façons de regrouper les élèves qui sont particulièrement défavorables aux défavorisés"

franceinfo

La France est l'un des pays de l'OCDE où le niveau des élèves dépend le plus de l'origine sociale, selon les résultats de l'enquête annuelle Pisa publiés mardi 3 décembre. "La carte scolaire et les choix des familles font que les élèves aux origines les plus modestes finissent par se retrouver entre eux dans les mêmes établissements", explique le sociologue François Dubet, mardi 3 décembre sur franceinfo. Professeur émérite à l'université de Bordeaux et spécialiste des inégalités, il pointe les lacunes du système éducatif français. "Il y a en France des façons de regrouper les élèves qui sont particulièrement défavorables aux défavorisés", résume-t-il.

franceinfo : Pourquoi le système éducatif français ne parvient-il pas à garantir une forme d'égalité des chances ?

François Dubet : Je crois qu'il y a d'abord des façons de regrouper les élèves qui, en France, sont particulièrement défavorables aux défavorisés. La carte scolaire et les choix des familles font que les élèves aux origines les plus modestes finissent par se retrouver entre eux dans les mêmes établissements. Et les élèves, surtout les élèves des catégories plus favorisées, se retrouvent aussi entre eux. Évidemment, le fait d'être avec des élèves (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi