Une enquête ouverte pour soupçon d'emploi fictif au "Canard enchaîné"

Un journaliste de la rédaction a dénoncé un emploi fictif au sein de la rédaction du journal satirique "Le Canard Enchainé". Il s'agirait de la femme de 90 ans d'un dessinateur historique du journal. Selon "Le Monde", le montant pourrait s'élever à 3 millions d'euros.