Une enquête ouverte contre Pierre Ménès sur ses agissements à Canal+

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
© Geoffroy Van der Hasselt / AFP
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Pierre Ménès
    Journaliste sportif français

Une enquête a été ouverte mardi à Nanterre contre l'ancien chroniqueur vedette Pierre Ménès pour des faits dénoncés par la journaliste Marie Portolano dans un documentaire diffusé en mars dernier sur Canal+, a indiqué le parquet de Nanterre. Après une enquête interne à Canal+ au cours de laquelle, selon BFMTV, sept personnes ont dénoncé des faits de "harcèlement sexuel" commis par Pierre Ménès, l'Inspection du travail a transmis en décembre un signalement au parquet de Nanterre, qui a ouvert une enquête préliminaire contre le célèbre journaliste sportif. 

Les investigations sont confiées à la Brigade de répression de la délinquance contre les personnes (BRDP). Pierre Ménès est notamment accusé d'avoir soulevé la jupe de Marie Portolano et de lui avoir touché les fesses, hors antenne et devant le public de l'émission du Canal Football Club, en 2016. Il assure ne pas s'en souvenir, en raison de graves problèmes de santé à l'époque. Il est aussi accusé d'avoir embrassé de force deux chroniqueuses, Isabelle Moreau et Francesca Antoniotti, dans des émissions de télévision.

Jugé en 2022 pour une affaire d'agression sexuelle

Pierre Ménès avait quitté Canal+ à l'été 2021 après les révélations de Marie Portolano dans son documentaire "Je ne suis pas une salope, je suis une journaliste", traitant du sexisme dans le milieu du journalisme sportif. Une enquête interne avait été ouverte dans la foulée par la chaîne Canal+, accusée d'avoir retiré du documentaire les passages qui incriminai...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles