Enquête sur les nouveaux «frondeurs» du PS

Libération.fr

Ils ont voté à la primaire socialiste mais tendent aujourd’hui vers Emmanuel Macron, souvent pour éviter un second tour Fillon-Le Pen. Ces nombreux indécis que «Libération» a interrogés partout en France traduisent aussi les difficultés de la campagne Hamon.

Le grand doute. A la base de la maison socialiste, le «vote utile» gagne nombre de militants PS et sympathisants de gauche interrogés en début de semaine par Libération. Choisir Emmanuel Macron plutôt que Benoît Hamon pour éviter un second tour Fillon-Le Pen ? Souvent, leur choix n’est pas définitif mais l’hésitation, renforcée par les rumeurs sur de futurs soutiens de ministres au candidat En marche, est réelle chez ces ex-électeurs de François Hollande.

Benoît Hamon a beau s’employer pour expliquer qu’un vote Macron ne serait «pas utile» aux «enseignants», aux «retraités», aux «fonctionnaires» et serait «un marchepied pour le Front national», le candidat PS va devoir cravacher pour convaincre un cœur socialiste hanté par l’idée d’un nouveau 21 avril.

«Ce qui me fait peur, ce sont les gens avec qui je discute dans la rue qui disent très ouvertement qu’ils vont voter Le Pen», se désole Marie-Antoinette Cervantes, militante dans l’Isère. La montée de l’extrême droite combinée à la crainte d’un retour de François Fillon dans les intentions de vote l’ébranle : «Ça me gênerait qu’on arrive de nouveau à la situation de 2002. Alors je ne sais pas si je vais vers Macron ou si je reste Hamon, dit-elle. On est à la recherche du vote le plus intelligent, le plus malin.» Elle a pourtant voté Hamon aux deux tours de la primaire. Elle était enthousiaste. Elle ne regrette rien. Mais«peut-être qu’il n’était pas prêt à l’emporter, peut-être qu’il a perdu trop de temps à parler avec Mélenchon, qu’il aurait dû se tourner davantage vers les gens de la gauche». Cette historique de la section de Vienne, adhérente depuis 1974, espère un signe de François Hollande qui vient dans son département samedi : «Je suis dans l’expectative, (...) Lire la suite sur Liberation.fr

Zèbre
Macron - les écolos : le clash
Hamon veut combler les trous pour faire la synthèse
Macron chez Merkel : les certitudes de Fillon vacillent
Zèbre

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages