Enquête sur l'invasion du Capitole : l'étau se resserre autour de Donald Trump

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

L'enquête menée par la Chambre des représentants sur l'invasion du Capitole se rapproche de plus en plus de Donald Trump.

Il devait donner une conférence de presse, un an jour pour jour après l'invasion du Capitole. Mais Donald Trump a renoncé, à deux jours de l'événement, rejetant la faute sur la commission parlementaire qui enquête sur les origines de cet événement historique : «Au vu de la malhonnêteté et du parti pris de la Commission de Démocrates, des deux Républicains ratés et des Médias Fake News, j’annule la Conférence de Presse du 6 janvier à Mar-a-Lago jeudi, et à la place je parlerai de ces sujets importants pendant mon meeting du samedi 15 janvier dans l’Arizona : il y aura foule !», a-t-il écrit, donnant rendez-vous à ses partisans dans cet État du Sud où Joe Biden s'est imposé lors de l'élection présidentielle -la première fois pour un démocrate depuis 1996. Parmi les cibles de sa colère, les deux élus républicains qui ont accepté de siéger au sein de cette commission, Liz Cheney et Adam Kinzinger, qui avaient déjà voté en faveur de sa mise en accusation par la Chambre des représentants.

À voir :Il y a un an, l'invasion du Capitole

Mais si Donald Trump accuse la commission parlementaire, qui enquête également sur les manquements des forces de l'ordre et des services de renseignement, c'est car elle se concentre dernièrement sur son attitude durant l'invasion du Capitole. Joe Biden l'a lui-même évoquée lors de son discours du 6 janvier , fustigeant l'inaction de son prédécesseur sans jamais le nommer et déplorant «un ancien président, qui avait juste rassemblé cette foule, assis dans la salle à manger du Bureau ovale de la Maison-Blanche, regardant tout cela à la télévision et ne faisant rien». La commission cherche à déterminer le rôle qu'a joué le milliardaire, qui avait rassemblé ses partisans à l'occasion de cette(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles