Enquête sur l'incendie à la collégiale d'Avesnes-sur-Helpe dans le Nord : un homme en garde à vue

franceinfo Culture avec agences
·1 min de lecture

Un incendie s'est déclaré le lundi de Pâques 5 avril dans la collégiale d'Avesnes-sur-Helpe (Nord) et y a provoqué d'important dégâts sans endommager la structure du bâtiment.

Un homme placé en garde à vue

Un homme, "la dernière personne à être sortie de la collégiale" avant l'incendie et qui "a priori" n'y travaillait pas, a été placé en garde à vue, a indiqué à l'AFP la procureure de la République à Avesnes-sur-Helpe, Cécile Gressier.

La magistrate a précisé ne pas encore disposer des éléments de experts de l'Institut de Recherche Criminelle de la Gendarmerie Nationale (IRCGN), sur place depuis 8H30. Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin s'est rendu à la collégiale mardi matin. "Je sais la tristesse éprouvée par les Avesnois et les catholiques du Nord à la suite de l'incendie de la collégiale Saint-Nicolas. Ils ont tout mon soutien", a-t-il écrit sur son compte Twitter.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Le maire d'Avesnes-sur-Helpe, Sébastien Seguin, a expliqué pour sa part dans un communiqué que "le feu s'est propagé sur la nef droite détruisant un certain nombre d'oeuvres que nous sommes en train de répertorier avec la société d'archéologie et d'histoire de la commune et les services de l'Etat".

L'élu indique également qu'il proposera au conseil municipal de (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi