Enquête - Jacques Bouthier, la chute du roi de l'assurance-vie

Copie d'écran YouTube

Son empire de l’assurance avait fait de lui l’un des 500 Français les plus riches. Une propriété en CharenteMaritime, un vignoble près de Saint-Tropez et un appartement à Paris… qui aurait servi de monnaie d’échange avec ses très jeunes victimes. Enquête sur celui qui, bien que présumé innocent, passe déjà pour le « Jeffrey Epstein français ».

Lorsque Jeanne* s’est installée à Rosny-sous-Bois, elle n’a pas pensé à monter des rideaux aux fenêtres. La rue flanquée de pavillons était calme, les trottoirs déserts et le voisinage discret. Les volets en bois, pensait-elle, c’était bien suffisant. Dès les premiers jours, elle apprenait que le patron d’Assu 2000 habitait là, en face. Cela ne lui disait pas grand-chose, mais, à la manière dont les voisins en parlaient, il était une célébrité locale. Rosny-sous-Bois est une bourgade mieux lotie que la plupart des villes de Seine-Saint-Denis, mais ce n’est pas la destination fétiche des patrons millionnaires.

Un entrepreneur du calibre de Bouthier , avec une fortune estimée à plus de 150 millions d’euros, ça ne court pas les rues. Quand il sortait de son garage au volant de sa Ford Mustang cabriolet grise, le gaillard au crâne luisant ne passait pas inaperçu. « Il faisait des petites balades de kéké pendant l’après-midi », ironise Jeanne. Un jour, sa fille alors âgée de 10 ans lui dit : « Maman, le voisin me regarde par la fenêtre. » Elle ne réagit pas. Sa fille lui répète une fois, deux fois. Alors Jeanne décide d’installer voilages et rideaux occultants. L’affaire est vite oubliée. Le voisin a peut-être des mœurs étranges, mais il n’est pas dangereux. Du moins, c’est ce qu’elle pense alors. Aujourd’hui, Jeanne s’interroge.

« C’est le pionnier du courtage, croit savoir un employé. Un vrai génie et un gros bosseur. »

Tout commence le 15 mars dernier quand une femme de 22 ans d’origine marocaine se présente à la police. Elle décrit le détail de six années de relations tarifées avec le fondateur d’Assu 2000, débutées quand elle avait 16 ans. Elle raconte lui avoir obéir au doigt et à l’œil et être allée contre son gré à(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles