ENQUÊTE FRANCEINFO. Financement des partis, conflits d’intérêts : les dérives de la formation des élus locaux

Elodie Guéguen, franceinfo
Si la formation des élus est une nécessité pour la vie démocratique, elle est aussi un enjeu financier pour les partis politiques.

La formation des élus locaux coûte plusieurs dizaines de millions d’euros, payés par les collectivités locales. Pour profiter de cette manne, la plupart des partis ont leur propre organisme. Et les crédits de formation des élus financent parfois des manifestations organisées par les partis. Voire à préparer les campagnes électorales elles-mêmes. A l’arrivée, un mélange des genres et de potentiels conflits d’intérêt. Franceinfo a mené l’enquête.

Un marché de plusieurs millions d'euros 

On dénombre en France près de 600 000 élus locaux qui, comme les salariés, disposent d’un droit à la formation pour parfaire leurs connaissances en matière budgétaire, juridique, réglementaire etc. Les frais sont pris en charge par les collectivités (communes, départements ou régions), c'est-à-dire par le contribuable.

Pour se former, les élus s'adressent à l’un des 200 organismes agréés par le ministère de l’Intérieur. Certains de ces organismes sont indépendants, mais d’autres sont étroitement liés aux partis politiques. Chaque parti cherche à avoir son propre organisme de formation. Les derniers en date l'ont bien compris : La République en marche crée le sien et Les Patriotes, le mouvement de Florian Philippot, l’a vite obtenu.

Ce marché de la formation des élus se porte très bien, on l’évalue à plusieurs dizaines de millions d’euros par an. Une manne dont les partis sont tentés de profiter. (...)

Lire la suite sur Franceinfo

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages