ENQUÊTE FRANCEINFO. Comment les agents de Pôle emploi suivent deux fois plus de chômeurs que les chiffres affichés par la direction

franceinfo
Pôle emploi est-il complètement transparent sur le nombre de chômeurs que doivent suivre les conseillers ? Les chiffres réels sont très supérieurs à ceux affichés par l’organisme. Enquête sur les dossiers fantômes de Pôle emploi.

"Entre les chiffres affichés par Pôle emploi et la réalité, il y a un gouffre." Dominique* est conseiller à Pôle emploi. Dans son portefeuille, le nombre de demandeurs d’emploi dont il a la charge. Officiellement il y a jusqu’à 350 personnes mais, dans les faits, il peut y en avoir jusqu’à 700. Certains de ses collègues en gèrent plus d’un millier. Pourquoi un tel écart ?

Du simple au double

L’explication est simple : sur son site institutionnel, Pôle emploi ne considère "en portefeuille" que les demandeurs d’emploi des catégories A et B. Ce sont des personnes qui ne travaillent pas du tout ou qui sont en activité réduite (moins de 78 heures par mois). Les autres catégories (C, D et E), qui regroupent ceux qui travaillent davantage, qui sont en formation ou en arrêt maladie, n’apparaissent nulle part, du moins publiquement. Selon les données de plusieurs agences dans différentes régions que nous avons pu consulter, c’est un fait : en ajoutant la case "hors portefeuille", on peut facilement passer du simple au double.

Pôle emploi explique que ces personnes n’ont pas besoin des mêmes services ni du même accompagnement que les autres et qu’il est donc logique de les classer hors portefeuille. "Ces gens-là existent et ils peuvent parfaitement nous solliciter, remarque cependant Dominique*. Ils peuvent demander un rendez-vous pour faire le point sur leur formation et la suite à y donner. Ils peuvent aussi nous envoyer des mails qui viennent s’ajouter à tous les autres. C’est anxiogène (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi