ENQUÊTE FRANCE 2. Le business caché d'Happytal, la société qui renfloue les caisses des hôpitaux

L'Oeil du 20 heures

Happytal, c’est le leader de la conciergerie d’hôpital. Des polos roses qui rendent aux patients hospitalisés de petits services, contre rémunération : paniers de légumes, livraison de journaux ou séance de massage… Depuis 2013, cette société privée de 400 salariés a signé des contrats avec une centaine d’hôpitaux en France, qui lui versent un abonnement en échange de ses services.

Mais nous avons découvert une autre activité d’Happytal, qui renfloue les caisses des hôpitaux. La mère d’Eliane Evard l’a appris à ses dépens, pendant une hospitalisation à Cannes l’an dernier, avant son décès à 89 ans. Elle était installée en chambre individuelle pour raisons médicales (comme l’atteste un certificat du service cardiologie), quand elle a reçu la visite d’une concierge d’Happytal. “Elle a demandé à ma mère si elle avait une mutuelle, si elle était d’accord pour cette chambre, etc.” raconte sa fille Eliane. “Et elle lui a demandé de signer un papier.

Une signature… pour une facture de 900 euros

Ce papier que la mère d’Eliane a signé, c’est une demande de chambre individuelle, qui va permettre à l’hôpital de la facturer - et à Happytal de prélever une commission. Car la chambre simple reste gratuite tant que c’est l’hôpital qui décide de vous l’attribuer. Mais si c’est vous qui en faites la demande, l’hôpital peut vous la facturer : en moyenne 50 euros par (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi