Enquête. En Espagne, le “grand cafouillage” du passeport pour les descendants de Juifs séfarades

·1 min de lecture

Une loi de 2015 permet aux descendants de Juifs séfarades expulsés par les rois catholiques au XVe siècle d’accéder à la nationalité espagnole. Mais, face aux risques de fraude, l’État espagnol a resserré la vis dans l’examen des demandes, créant un bazar bureaucratique, analyse El Confidencial.

Elle devait réparer “une erreur historique”. En 2015, une loi permettant aux descendants de Juifs séfarades expulsés de la péninsule Ibérique par les rois catholiques en 1492 d’accéder à un passeport espagnol, sans perdre leur autre nationalité, entrait en vigueur outre-Pyrénées.

Entre 2015 et 2020, le ministère de la Justice espagnol, compétent sur ce point, a donné son feu vert à la naturalisation de 20 908 personnes, pour une seule demande rejetée, confirme le site El Confidencial, de tendance libérale conservatrice.

À lire aussi: Controverse. La nationalité espagnole aux Séfarades : une démarche antisémite ?

Un délai fixé au mois de septembre 2019 était prévu par la loi en ce qui concerne les demandes, et à l’époque des milliers de personnes s’étaient manifestées à la dernière minute. Aujourd’hui, des milliers de demandes sont encore en attente. Ces derniers mois, même si la plupart ont débouché sur l’octroi d’un passeport, “le nombre de refus n’a cessé d’augmenter” : 7 au cours de l’année 2020, 236 au pointage de mars dernier et 2 980 selon les derniers chiffres de septembre.

Dans une enquête très détaillée, El Confidencial apporte des éléments d’explication :

Le projet espagnol […] est né avec les meilleures intentions, mais a fini par tomber à l’eau, en accordant frauduleusement des passeports à des centaines – voire des milliers, le nombre exact est impossible à déterminer – d’étrangers avec des documents

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles