Une enquête dresse un état des lieux des violences sur mineurs à l’île de la Réunion

Les femmes déclarent avoir subi davantage de violences physiques que les hommes En revanche, les taux de violences physiques ne diffèrent guère de ceux relevés dans l'Hexagone mais elles concernent plus souvent les filles (près de 9 % contre 6 % des garçons à La Réunion, comparés à respectivement 8 % et 7 % en France métropolitaine) (tableau ci-dessus). Ce résultat semble contre-intuitif compte tenu de modes d'éducation plus proches – notamment les injonctions à la virilité – qui donnent plus fréquemment lieu à des corrections physiques pour les garçons, comme montré par exemple pour la Martinique.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles