Enquête sur le "dossier" sur Trump : un analyste arrêté

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Igor Danchenko, un analyste qui a contribué au rapport de l'ancien espion britannique Christopher Steele sur Donald Trump, a été arrêté.

Cinq ans plus tard, le dossier Steele est toujours dans l'actualité. Selon le «New York Times», Igor Danchenko, un analyste qui a contribué à ce dossier commandé par des adversaires politiques -républicains puis démocrates- de Donald Trump, a été interpellé. Le motif de son arrestation n'a pas été dévoilé mais elle survient dans le cadre de l'enquête de John Durham, procureur du Connecticut chargé par l'administration Trump, en 2019, d'enquêter sur l'origine de ce dossier qui visait à recueillir des informations sur le milliardaire et de potentiels liens avec la Russie, en 2015 et 2016. C'est de ces soupçons qu'est né un des premiers scandales de l'administration Trump, l'enquête russe qui a mené à la première mise en accusation de Donald Trump.

Interrogé en 2020 par le quotidien new-yorkais, le chercheur né en Russie mais résidant aux États-Unis avait défendu sa contribution à ce document hautement polémique, reconnaissant la fragilité potentielle des informations : «Même des renseignements bruts venus de sources crédibles, je les prends avec prudence. Qui sait, est-ce si pertinent ? Est-ce une rumeur ou y a-t-il plus ?» Il avait en effet enquêté sur ces rumeurs de caméras cachées au sein de la suite présidentielle du Ritz-Carlton de Moscou, où avait séjourné Donald Trump en 2013, mais n'avait pas voulu donner de réponse précise sur les résultats de ses recherches : «Il peut y avoir une vidéo de M. Trump, elle est peut-être à caractère sexuel, mais vous savez, ce qui se passe au Ritz-Carlton reste au Ritz-Carlton.»

"Ça semble un peu gros, cette histoire de vidéo ! Mais c’est possible"

Les informations, recueillies dans le cadre d'une «opposition research», avaient fini par remonter jusqu'à la Maison-Blanche de(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles