"Enorme" événement à Taiwan avec la levée par les USA des restrictions de contacts

par Yimou Lee
·2 min de lecture
"ENORME" ÉVÉNEMENT À TAIWAN AVEC LA LEVÉE PAR LES USA DES RESTRICTIONS DE CONTACTS

par Yimou Lee

TAIPEI (Reuters) - La levée par les Etats-Unis des restrictions sur les contacts entre représentants américains et taiwanais est une "chose énorme", a déclaré lundi le ministre taiwanais des Affaires étrangères, Joseph Wu, y voyant une étape majeure pour accroître les liens avec Washington, principal soutien de l'île sur la scène internationale.

Le secrétaire d'Etat américain Mike Pompeo a annoncé samedi la levée de ces restrictions, à onze jours de la fin de l'administration Trump à laquelle succédera le 20 janvier l'administration du président élu Joe Biden.

Pékin, qui considère l'île démocratique comme une province renégate, n'a pas encore formellement répondu à la décision de Washington, mais elle devrait exacerber les tensions entre les deux plus grandes puissances économiques mondiales.

"C'est une chose énorme pour l'élévation des relations entre Taiwan et les Etats-Unis", a déclaré Joseph Wu devant les journalistes, exprimant au gouvernement américain sa "sincère gratitude".

Les Etats-Unis, comme la plupart des pays, n'ont pas de liens diplomatiques officiels avec Taiwan mais sont légalement contraints de fournir à l'île les moyens de se défendre. Sous la présidence de Donald Trump, Washington a étendu les ventes d'armes et envoyé de hauts représentants à Taipei.

Avec la levée des restrictions, les représentants de Taiwan sont désormais en mesure de se rendre au département d'Etat américain ou à la Maison blanche pour des réunions, plutôt que dans des lieux non officiels comme des hôtels.

La presse officielle à Pékin a vivement critiqué la décision de Washington, le Global Times écrivant notamment que la Chine devait envoyer un "ferme avertissement" à Taiwan.

Kelly Craft, l'ambassadrice américaine auprès des Nations unies, est attendue mercredi à Taipei pour une visite de trois jours, que la Chine a dénoncée. Joseph Wu a indiqué que la présidente Tsai Ing-wen et lui-même auraient des entretiens avec Kelly Craft jeudi.

(version française Jean Terzian)