"Ennuyeux comme la pluie", "Lent", "Long", "Une épreuve"... The Eddy, la nouvelle série de Netflix, très critiquée

Sur le papier, The Eddy, la série de Netflix dévoilée le vendredi 8 mai dernier, donnait très envie de regarder : Damien Chazelle (La La Land, Whiplash) réalisait les deux premiers épisodes, Alan Poul (Les Chroniques de San Francisco), lauréat d'un Emmy, Houda Benyamina (Divines) et Laïla Marrakchi (Le bureau des légendes) s'occupaient des suivants. Le scénario était signé de Jack Thorne connu pour les séries This is England ou Panthers pour Canal+, et la pièce de théâtre Harry Potter et l'enfant maudit et la musique jouée par ds vrais musiciens très talentueux dans ce faux club de jazz, par Glen Ballard, six fois lauréat du Grammy Award. Au casting, on retrouvait aussi Tahar Rahim et Leïla Bekhti, un couple discret à la ville comme à l'écran. Et pourtant, la magie n'a pas opérée.

De nombreuses critiques pour The Eddy

Car The Eddy n'est pas une série pour tout le monde, son style narratif étant un peu trop lent et pesant. Sur Twitter, de nombreux avis très mitigés ont vu le jour après visionnage de la série. "Lent, personnages pas attachants, histoire peu passionnante, lent, pas d'envolées musicales, LEEEENT... J'ai regardé la moitié, et j'ai déjà été si loin parce que "Damien Chazelle". Belle déception pour ma part", a écrit le youtubeur Guillaume De Freitas.

"Ennuyeux comme la pluie"," "J'abandonne #TheEddy. Malgré une volonté de filmer un Paris qui tourbillonne (un peu comme les frères Safdie qui filmeraient New York), difficile de m'intéresser davantage à quelque chose d'aussi

Retrouvez cet article sur Télé-Loisirs

Insolite ! Découvrez à quoi va ressembler désormais le public de N'oubliez pas les paroles avec Nagui ! (PHOTO)
Darren Barnet (Mes premières fois) réagit à son nouveau statut de sex-symbol : "Les gens n'arrêtent pas de me demander d'enlever mon T-shirt"
Tous en cuisine avec Cyril Lignac : la recette du couscous de légumes du chef
Mathilde Seigner prend une nouvelle fois la défense de Roman Polanski... et fait un lien inattendu avec la pandémie !
Michel Cymes revient sur son expérience auprès des soignants au plus fort de l'épidémie : "Travailler en réanimation m'a ouvert les yeux"