Enlèvement de Mia : que sait-on des sept hommes soupçonnés d'avoir fomenté l'opération ?

franceinfo
·1 min de lecture

Au soulagement succède l'incrédulité. Cinq jours après l'enlèvement de Mia, l'enfant de 8 ans et sa mère Lola Montemaggi ont été retrouvées saines et sauves en Suisse, dimanche 18 avril. Elles se cachaient dans une usine désaffectée squattée, localisée à Sainte-Croix, dans le canton de Vaud, a confirmé le procureur de la République de Nancy, François Perain.

>> Suivez les dernières informations sur l'enlèvement dans notre direct

Un lieu qui se trouve à près de 200 kilomètres du logement de la grand-mère de Mia, dans la commune des Poulières (Vosges), où la fillette a été enlevée mardi 13 avril. Derrière ce rapt et cette cavale, les enquêteurs ont découvert un petit groupe d'hommes très organisé, a expliqué le procureur lors d'une conférence de presse, dimanche après-midi.

Une équipe constituée sur les réseaux sociaux

Un groupe actif de cinq hommes "plutôt insérés socialement" a été identifié par les enquêteurs. Quatre ont été interpellés et placés en garde à vue, et le cinquième est en cours d'identification. Ces hommes, présentés sous leurs surnoms numériques "Janot", "Le corbeau" ou encore "Pitchoune", ont des profils bien différents, a précisé le procureur. Inconnus de la justice, ils se sont rencontrés sur les réseaux sociaux.

"Janot, qui demeure aux Lilas [Seine-Saint-Denis], est né en 1960 et est sans profession. Pitchoune, qui demeure à Paris, est né en 1963 et est intermittent du spectacle. Le corbeau, né en 1997 et qui demeure à Varreddes [Seine-et-Marne], perçoit (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi