Enlèvement de Mia : ce que l'on sait des ravisseurs présumés

·1 min de lecture

Cela fait désormais quatre jours que la petite Mia Montemaggi, 8 ans, a été enlevée dans les Vosges, mardi, alors qu'elle et sa mère, soupçonnée d'avoir commandité le rapt, restent introuvables. On en sait en revanche beaucoup plus sur le déroule de l'enlèvement de mardi et surtout sur le profil des trois ravisseurs présumés qui ont été placés en garde à vue, ainsi qu'un autre homme, comme l'a indiqué vendredi le procureur de la République d'Epinal Nicolas Heitz. Europe 1 fait le point sur ce que l'on sait de ces personnes, qui étaient déjà connus des autorités.

>> Retrouvez Votre grand journal du soir en replay et en podcast ici

Des profils antisystème

Selon le procureur, ils ont été recrutés par la mère de la fillette, Lola Montemaggi, via internet, et auraient remis Mia à cette dernière 20 minutes seulement après l'enlèvement. "Elle s'estimait injustement séparée" de Mia, a expliqué Nicolas Heitz qui avait déclenché mardi soir le dispositif Alerte enlèvement.

Celle-ci était hébergée chez sa grand-mère maternelle, désignée depuis janvier "tiers de confiance" par la justice, dans le village des Poulières, à une trentaine de kilomètres d'Épinal, quand deux des ravisseurs - un troisième étant resté au volant du véhicule qui a emmené l'enfant - se sont fait passer pour des représentants de la protection de l'enfance, avec des papiers à en-tête du ministère de la Justice, afin de mettre en confiance la grand-mère et de récupérer l'enfant.

Âgés de 23 à 60 ans et sans antécéd...


Lire la suite sur Europe1