Enlèvement de Mia : un ex-militaire mis en examen

·1 min de lecture
Mia, 8 ans, avait été enlevée mi-avril à la demande de sa mère par plusieurs hommes.
Mia, 8 ans, avait été enlevée mi-avril à la demande de sa mère par plusieurs hommes.

Interpellé mardi dans les Hautes-Pyrénées à la suite de l'enquête sur l'enlèvement de la petite Mia, un ex-militaire a été mis en examen vendredi soir, alors que la justice française s'interroge sur l'implication de Rémy Daillet, soupçonné d'avoir contribué à l'enlèvement de la fillette, dans une autre affaire de soustraction d'enfants.

Christophe M., un lieutenant-colonel de l'armée de terre à la retraite, demeurant dans le département des Hautes-Pyrénées, a été mis en examen pour « association de malfaiteurs en vue de préparer des enlèvements d'enfant » et pour « non-dénonciation de crime », a annoncé dans la soirée le procureur de la République de Nancy, François Pérain. Il a été placé sous contrôle judiciaire.

« Il a reconnu avoir donné des conseils sur la manière d'organiser des enlèvements d'enfant »

Il avait reconnu lors de ses auditions avoir adhéré en octobre 2020 à l'organisation dirigée par Rémy Daillet, a annoncé le parquet de Nancy dans un communiqué. À compter de janvier 2021, l'ex-militaire s'est vu « confier des responsabilités visant à contribuer à structurer cette organisation », a précisé François Pérain.

« Il a reconnu avoir donné des conseils sur la manière d'organiser des enlèvements d'enfant », mais a nié « avoir participé aux réunions préparatoires à l'enlèvement de Mia », a-t-il ajouté. Selon François Pérain, Christophe M. a expliqué avoir quitté l'organisation en mars pour plusieurs raisons, dont un « désaccord avec Rémy Daillet sur l [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles