Enjeux, modalités… Tout savoir sur les «midterms», les élections américaines de mi-mandat

Ce 8 novembre et comme tous les deux ans, les Américains sont appelés aux urnes pour renouveler la totalité de la Chambre des représentants, soit 435 membres, et un tiers du Sénat, soit 35 sièges. Ces élus siégeront au Capitole et formeront le Congrès jusqu'en 2024, année des prochaines élections présidentielles. Comme leur nom l'indique, les élections de mi-mandats ont lieu deux ans après la présidentielle, et ressemblent souvent à un référendum sur l'occupant de la Maison Blanche. En plus de 160 ans, le parti du président n'a que très rarement échappé au vote sanction. Qu'en sera-t-il cette année pour Joe Biden et les démocrates ?

>> Retrouvez Europe Matin en replay et en podcast ici

Le risque du vote sanction pour Biden

Selon les enquêtes d'opinion les plus récentes, l'opposition républicaine a de grandes chances de s'emparer d'au moins 10 à 25 sièges à la chambre basse - largement assez pour y être majoritaire. Les sondeurs sont plus mitigés quant au sort du Sénat, mais les républicains semblent là aussi avoir l'avantage. Bien que le nom de Joe Biden ne figure pas sur les bulletins de vote, de nombreux Américains perçoivent cette élection comme un référendum sur le président. Mais ce scrutin est aussi un test grandeur nature pour l'avenir politique de Donald Trump , qui s'est jeté à corps perdu dans la campagne, multipliant les meetings à travers le pays. Pour ces deux hommes, qui flirtent avec une candidature à l'élection de 2024, le résultat des midterms pour...


Lire la suite sur Europe1