Les enjeux derrière la reprise des relations entre la Colombie et le Venezuela

La Colombie et le Venezuela concrétisent la reprise de leurs relations diplomatiques. Après trois ans de rupture, les deux voisins ont renoué avec l'arrivée de leurs ambassadeurs respectifs à Caracas et Bogota. Outre une histoire commune, les deux pays ont des intérêts partagés en termes économiques, sécuritaires et stratégiques.

Les liens entre la Colombie et le Venezuela étaient au point mort depuis 2019 et la décision d'Ivan Duque, alors président colombien (de 2018 à 2022), de rejeter la réélection de Nicolas Maduro. Il avait reconnu Juan Guaido président du Venezuela. Mais en trois ans, cette opposition totale au gouvernement chaviste, dans la lignée des États-Unis d'Amérique, n'a donné aucun résultat positif.

Aujourd'hui, la Colombie est passée à gauche avec l'élection de Gustavo Petro. Ce dernier a choisi son bras droit lors de sa campagne, Armando Benedetti, comme ambassadeur au Venezuela. L'ambassadeur vénézuélien en Colombie sera Felix Plasencia.

Cette réouverture risque, dans les faits, de prendre du temps. Il faudra remettre en état les infrastructures et surtout contrer les groupes armés profondément installés dans la région. Ces derniers refusent de perdre les rentes tirées de cette situation de blocage.


Lire la suite sur RFI