Enfouie depuis 3 000 ans, la « plus grande ville antique d’Égypte » découverte

Source AFP
·1 min de lecture
La découverte de cette cité perdue, vieille de 3 000 ans, a été qualifiée de « deuxième plus importante découverte archéologique depuis la tombe de Toutânkhamon » par le communiqué de la mission archéologique.
La découverte de cette cité perdue, vieille de 3 000 ans, a été qualifiée de « deuxième plus importante découverte archéologique depuis la tombe de Toutânkhamon » par le communiqué de la mission archéologique.

C'est un lieu culturel qui ne manquera sans doute pas d'attirer les foules. Alors que l'Égypte cherche à raviver l'intérêt pour le tourisme et l'égyptologie, une visite médiatisée dans une ville antique de plus de 3 000 ans, récemment découverte dans le sud du pays après avoir été enfouie pendant des millénaires, est organisée samedi 10 avril. La découverte, annoncée jeudi dans un communiqué de la mission archéologique, sera montrée à la presse samedi par le célèbre archéologue et ancien ministre des Antiquités Zahi Hawass, qui a dirigé les fouilles.

« La mission archéologique (?) a découvert une ville ensevelie (?) qui date du règne du roi Amenhotep III et qui a continué d'être utilisée par le roi Toutânkhamon, soit il y a 3 000 ans », affirme le communiqué. Betsy Brian, professeure d'égyptologie à l'université Johns-Hopkins, aux États-Unis, considère que « la découverte de cette cité perdue est la deuxième plus importante découverte archéologique depuis la tombe de Toutânkhamon », alors que plusieurs autres annonces archéologiques ont été faites ces dernières années.

À LIRE AUSSIÀ Saqqara, les Égyptiens découvrent 100 sarcophages de 2 500 ans

La nouvelle de cette découverte a été largement partagée sur les réseaux sociaux vendredi, avec les quelques photos que les autorités ont bien voulu diffuser en attendant samedi. Elle intervient quelques jours après que 22 chars transportant des momies de rois et reines de l'Égypte antique ont traversé Le Caire lors d [...] Lire la suite