Enfants transgenres : le Conseil d'État valide la circulaire Blanquer

C’est une décision qui va sans doute faire parler. Le Conseil d'État vient de valider la circulaire Blanquer qui préconise l’utilisation, au sein de l’école, du prénom choisi par les élèves transgenres . À l'image du reste de la société, de plus en plus d'enfants ou d’adolescents se questionnent sur leur identité de genre. Désormais, les enfants transgenres pourront se faire appeler par un prénom qui n’est pas le leur, en tout cas pas celui de leur état civil. Cela se fera avec l’autorisation des parents si l’enfant est mineur.

>> Retrouvez Europe Matin en replay et en podcast ici

C’est ce que confirme le Conseil d’État qui valide ainsi les instructions de la circulaire Blanquer du mois de septembre 2021. Mais ce texte ne fait pas l’unanimité. L’objectif affiché, cependant, est de protéger les élèves transgenres, de faciliter leur accompagnement, au nom de la scolarisation inclusive de tous les enfants.

"Intégrité, bien être, santé et sécurité"

"C'est réellement une avancée très importante qui permet de créer un environnement scolaire qui garantit aux enfants, aux adolescents et aux adultes aussi qui se questionnent sur leur identité de genre, le droit à l'intégrité, au bien-être, à la santé et à la sécurité", se félicite Éric Labastie, secrétaire général de la Fédération des conseils de parents d'élèves (FCPE).

Une limite cependant à cette liberté : le véritable prénom doit être conservé pour la notation des élèves. Mais pour beaucoup, il s’agit d’une offensive de l’i...


Lire la suite sur Europe1