Enfants renversés à vélo à La Rochelle: une fillette de 10 ans est décédée

Un "choc frontal" impliquant un groupe d'enfants à vélo et une automobiliste octogénaire à La Rochelle a fait au moins sept blessés dont trois graves (Loic VENANCE)
Un "choc frontal" impliquant un groupe d'enfants à vélo et une automobiliste octogénaire à La Rochelle a fait au moins sept blessés dont trois graves (Loic VENANCE)

Une fillette de 10 ans qui faisait partie d'un groupe d'enfants à vélo percutés mercredi par une automobiliste octogénaire à La Rochelle, est décédée vendredi à l'hôpital après avoir été déclarée en état de "mort cérébrale", a-t-on appris auprès du parquet.

Le décès de la jeune victime, qui avait été transportée à l'hôpital de Tours (Indre-et-Loire) en "urgence "extrême" après l'accident, a été déclaré tôt vendredi matin, a précisé à l'AFP Arnaud Laraize procureur de la République à La Rochelle (Charente-Maritime).

Cette fillette faisait partie de ce groupe de douze enfants âgés de sept à 11 ans inscrits dans un centre de loisirs communal et circulant à vélo lorsqu'ils ont été renversés mercredi matin par une conductrice âgée de 83 ans et circulant à contresens.

Outre ce décès, cet accident a fait six blessés parmi les enfants. Selon un bilan diffusé jeudi par le parquet, une enfant de 10 ans secourue en urgence absolue était toujours hospitalisée dans un état grave à Poitiers.

Une enfant de neuf ans hospitalisée dans un premier temps à La Rochelle en "urgence relative" a été transférée à Poitiers en observation.

Une enfant de 11 ans hospitalisée à La Rochelle en "urgence absolue" a pour sa part connu "une évolution positive de son état de santé", selon la même source, tandis qu'une enfant de neuf ans en "urgence relative" a été opérée jeudi matin à La Rochelle.

Les deux derniers enfants, plus légèrement blessés, étaient sortis de l'hôpital mercredi.

Le parquet a requalifié l'enquête ouverte dans un premier temps pour blessures involontaires par conducteur de véhicule, en l'étendant à la qualification d'homicide involontaire par conducteur de véhicule terrestre à moteur.

La conductrice, négative à l'alcoolémie et aux stupéfiants, avait été placée mercredi en garde à vue mais cette mesure a été levée "pour incompatibilité médicale" et elle a été transférée en "structure hospitalière spécialisée". Elle n'a pas encore pu être entendue par les enquêteurs de la Direction interdépartementale de la police nationale (DIPN) de La Rochelle.

jed/ppy/tes