"Mes enfants n’ont jamais vu 'Camping' !" : les confidences de Franck Dubosc sur ses films

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Invité de Laurie Cholewa dans l’émission "Clap !" sur Europe 1, Franck Dubosc a confié qu’il était actuellement en train de montrer les films dans lesquels il a tourné à ses deux fils âgés de 11 ans et 9 ans. "Quand ils finissent le film, ils sont contents", raconte fièrement l’acteur et réalisateur.

L’acteur et réalisateur, Franck Dubosc, était l’invité de Laurie Cholewa dans l'émission consacrée au cinéma, Clap !, samedi. Il a révélé au micro d’Europe 1 que ses enfants Raphaël et Milhan, nés respectivement en 2010 et 2012, commençaient tout juste à voir les films de leur père.

"Quand ils finissent le film, ils sont contents"

"Ils n’ont jamais vu camping !", assure Franck Dubosc au micro d’Europe 1 à propos de ses enfants Raphaël et Milhan. "Depuis quelques jours", l’acteur et réalisateur français montre à ses deux fils les films dans lesquels il a tourné. "Ça marche, j’y vais doucement", dit-il.

>> Retrouvez es émissions de Laurie Cholewa tous les samedis de 14h à 15h sur Europe 1 ainsi qu’en replay et en podcast ici

Pour le moment, les enfants de Franck Dubosc ont vu seulement Incognito, Le Marquis, Tout le monde debout et "les derniers car ils étaient présents aux avant-premières". A savoir, 10 jours sans maman ou encore Le sens de la famille. Et résultat : "ils s’en foutent un peu", raconte l’acteur d'un ton léger. "Mais quand ils finissent le film, ils sont contents", reprend-t-il.

Dans Le Marquis, "je suis un peu gangster"

Franck Dubosc raconte qu’il a mis un point d’honneur à leur monter Le Marquis en premier, un film réalisé par Dominique Farrugia, dans lequel il joue aux côtés de Richard Berry. "Je l'ai fait un peu par prétention parce qu'ils aiment les films de gangsters", explique Franck Dubosc. Avant d’ajouter tout sourire : "et je suis un peu gangster...

Lire la suite sur Europe1

Ce contenu peut également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles