« Les enfants n’étaient pas étrangers à l’action de la Résistance »

Propos recueillis par Romain Brethes
·1 min de lecture
La bande dessinée « Les Enfants de la Résistance »
La bande dessinée « Les Enfants de la Résistance »

Manon Pignot est historienne et spécialiste de l'enfance et de la jeunesse en guerre au XXe siècle. Elle a notamment signé L'Appel de la guerre : des adolescents au combat, 1914-1918 (éditions Anamosa). Pour Le Point, elle revient sur le succès (1 million d'exemplaires vendus) des Enfants de la Résistance, cette série de bandes dessinées qui met en scène des enfants bien décidés à s'opposer à l'occupant nazi dans un petit village de la zone occupée, et dont le dernier volume, Tombés du ciel (éditions Le Lombard), vient de sortir.

Le Point : Que pense l'historienne de l'enfance que vous êtes des Enfants de la Résistance ?

Manon Pignot, historienne spécialiste de l'enfance © DRManon Pignot : Beaucoup de bien ! J'ai pu d'abord constater que la série avait beaucoup de succès sur une tranche d'âge assez large, puisque mes deux fils de 16 et 7 ans sont pareillement passionnés par cette bande dessinée. Sa vraie réussite, je crois, est d'allier un excellent récit de fiction et une très grande véracité historique. Pour les plus jeunes, j'ai d'abord pensé que Les Enfants de la Résistance équivalait à un bon docufiction, mais je me suis aperçu que cette série offrait des capacités de reconstitution d'une précision et d'une richesse que ne pourrait jamais se permettre un docufiction. Pour obtenir un décor de 1940 qui aurait de la patine, il faut beaucoup de moyens, et à part Un village français, qui est une formidable série télévisée, je constate que la bande dessinée [...] Lire la suite