Enfants français bloqués en Syrie : "Si on ne fait rien, ce seront des enfants soldats"

·1 min de lecture

Il veut mobiliser les consciences. Presque six mois après une lettre ouverte à Emmanuel Macron, le député UDI Pierre Morel-À-L'Huissier a envoyé ce mercredi, avec le sénateur communiste Pierre Laurent, un courrier à l'ensemble des parlementaires français afin qu'ils se mobilisent pour le rapatriement des quelque 200 enfants de djihadistes français retenus dans des camps en Syrie. Invité d'Europe Soir, il affirme que "si on ne fait rien, comme c'est le cas à l'heure actuelle, ces enfants pourraient se retrouver dans trois quatre ans enfants soldats. Et après on s'étonnera qu'ils viennent faire des choses dans certains pays."

>> LIRE AUSSI - "Ce sont des victimes" : mobilisation pour le rapatriement des enfants français retenus en Syrie

"Si on ne prend pas la décision tout de suite, on va peut-être la subir dans 4-5 ans"

S'ils ont actuellement entre 6 mois et 4 ans, et donc trop jeunes pour devenir soldats, le député affirme les choses vont rapidement changer. Selon lui, les enfants peuvent être endoctrinés dès l'âge de 6 ans, puisqu'ils sont en mesure d'apprendre le "pouvoir des armes". Une affirmation qu'il tire de missions réalisées il y a 15 ans au Timor Oriental autour des enfants soldats. "Si on ne prend pas la décision tout de suite, on va peut-être la subir dans 4-5 ans", abonde le député de la Lozère, sous entendant que ces enfants pourront venir commettre des exactions sur le sol français. 

Indigné, il poursuit : "je demande à tous les parlementaires de s'interr...


Lire la suite sur Europe1