Enfants disparus de l’Idaho : Lori Vallow et Chad Daybell vont être jugés ensemble

·2 min de lecture

Lori Vallow et son mari Chad Daybell vont être jugés lors d’un procès commun. Ils sont tous les deux accusés d’être impliqués dans la disparition et la mort des enfants Lori Vallow.

Ils seront jugés ensemble. Jeudi dernier, un juge de l’Idaho a annoncé que Lori Vallow et Chad Daybell feront face à la justice lors d’un procès commun. La mère de famille et son mari sont accusés d’être impliqués dans la disparition et la mort de JJ et Tylee, les enfants de celle-ci. Le procureur Rob Wood a estimé qu’un procès commun aux deux accusés serait plus facile à gérer pour l'État et empêcherait les témoins et les familles des enfants d'avoir à faire de longs voyages pour assister à deux procès différents. Mais l'avocat de Chad Daybell, John Prior, a exhorté le juge à garder les affaires séparées, arguant que lier le couple marié ensemble dans un procès pourrait créer un «minimum de préjudice» aux yeux du jury. Il a également déclaré que la commodité pour l'État ou les témoins ne devrait pas l'emporter sur le droit de Daybell à un procès équitable et impartial. De son côté, l’avocate de Lori Vallow n’a pas eu d’objection à un procès commun.

Lori Vallow a décidé de plaider non coupable des charges de conspiration retenues contre elle. Son mari, Chad Daybell, chez qui les cadavres des deux victimes de 7 et 17 ans ont été découverts en juin dernier, avait lui aussi plaidé non coupable en août. Lori Vallow reste incarcérée dans l’Idaho, où sa caution a été fixée à 1 million de dollars. En plus des charges pour lesquelles elle a donc plaidé non coupable, elle est également poursuivie pour désertion, obstruction, sollicitation criminelle et désobéissance d’une procédure judiciaire visant à retrouver ses enfants. En janvier dernier, elle avait en effet reçu un ultimatum de la part de la justice qui lui avait demandé de révéler où se trouvaient ses deux enfants. Elle n'y avait pas répondu.

Retour sur les faits

Les(...)


Lire la suite sur Paris Match