Enfants blessés par des poneys: la directrice du centre équestre témoigne de sa "très vive émotion"

Les blessés ont été transportés dans les hôpitaux du département, notamment par hélicoptère. - Sapeurs-pompiers – SDIS 35
Les blessés ont été transportés dans les hôpitaux du département, notamment par hélicoptère. - Sapeurs-pompiers – SDIS 35

"Toute l'équipe pédagogique est particulièrement affectée par cet accident." Trois jours après l'accident qui a fait 17 blessés dans un centre équestre à Saint-M'Hervé en Ille-et-Vilaine, sa dirigeante s'exprime pour la première fois pour faire part de sa "très vive émotion".

Mardi soir, un groupe d'enfants accompagnait entre 15 à 20 poneys à leur pâture où ils passent habituellement la nuit. Ils étaient alors accompagnés de deux animatrices. Les animaux n'étaient pas montés, ni tenus en longe. Pour une raison indéterminée, le cheval de tête a fait demi-tour entraînant dans sa fuite d'autres de ses congénères.

"Faire la lumière sur les circonstances de l'accident"

Au total, 16 enfants ont été blessés: 15 d'entre eux et les deux animatrices ont été hospitalisés. Mercredi soir, deux enfants se trouvaient encore à l'hôpital. L'une des petites filles, âgée de 8 ans, était en réanimation pédiatrique alors qu'elle souffre de traumatismes à la tête causés par les sabots des poneys.

"Il reste à ce jour deux enfants hospitalisés, dont la sortie semble pouvoir être envisagée à brève échéance, et dont nous prenons régulièrement des nouvelles", tient à préciser la dirigeant du centre équestre dans un message publié sur le compte Facebook du Domaine de la Haute-Hairie.

Les premiers éléments de l'enquête mettent en avant une "insuffisance d'encadrement" au moment des faits a fait savoir le parquet de Rennes dans un communiqué. "Depuis 15 ans nous mettons tout en œuvre pour la sécurité de nos pratiquants et de nos équidés, tant dans le cadre de la pratique équestre, que, comme ici, de la vie au contact des animaux", insiste la direction alors que les investigations devront s'attacher à vérifier le respect de la réglementation s'agissant notamment du nombre d'encadrants et des diplômes requis à cet effet.

Assurant de son "concours" aux enquêteurs "pour faire la lumière sur les circonstances de l'accident", la dirigeant a tenu "à remercier les équipes de secours", "l'équipe pédagogique qui a su garder son sang-froid pour contribuer efficacement à la gestion de l'accident et au secours des enfants" et à toutes les personnes qui ont apporté "leur soutien" à l'équipe du Domaine de la Haute-Hairie.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles