Les enfants avalent dix fois plus de microplastiques que les adultes

·2 min de lecture

Le polyéthylène téréphtalate (PET) est l’une des matières plastique les plus couramment utilisés. Il entre dans la composition des bouteilles et flacons, le rembourrage des coussins et peluches, les ustensiles de cuisine, les emballages résistants à la cuisson, les fibres textiles de type « polaire », dans les jouets ou même dans les cartes de crédit !

Mais on le retrouve aussi… dans les excréments, preuve que nous ingérons chaque jour du PET sous forme de microparticules — dont la taille est inférieure à 5 millimètres. Et, encore plus préoccupant, les excréments des bébés en contiennent 10 fois plus que ceux des adultes, selon une nouvelle étude parue dans Environnemental Sciences and Technology Letters. Les scientifiques ont analysé les couches sales de six nourrissons âgés d’un an, trois nouveau-nés et dix adultes, et ont mesuré, chez les premiers, 36.000 nanogrammes de (PET) par gramme de matière fécale, soit 10 fois la quantité qu'ils ont trouvée dans les selles adultes. Même le méconium, les premières selles des nouveau-nés (dont on pourrait penser qu’ils n’ont pas encore été exposés au plastique), présentent des concentrations similaires à celles des adultes.

Les bébés absorbent quotidiennement 83.000 nanogrammes par kilo de poids corporel de PET et 860 ng/kg de poids corporel de polycarbonate (PC). © Environ. Sci. Technol. Lett. 2021
Les bébés absorbent quotidiennement 83.000 nanogrammes par kilo de poids corporel de PET et 860 ng/kg de poids corporel de polycarbonate (PC). © Environ. Sci. Technol. Lett. 2021

Moquette, jouets et biberons

Il faut dire que les bébés sont particulièrement exposés au plastique. En 2020, une précédente étude avait montré que les biberons relâchent jusqu’à 16 millions de microparticules de plastique par litre de liquide. Plus le biberon est chauffé et plus il est secoué, plus le nombre de particules est important. Mais les biberons sont loin d’être les seuls responsables. Les bébés ont tendance à mettre en bouche tout ce qui leur passe sous la main : tétines, jouets, tissus synthétiques, peluches… Les tapis de sols et les moquettes sur lesquels ils rampent contiennent également du microplastique. Une autre...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles