Un enfant renfermé, malmené, devenu violent : témoignages sur le tueur d’Uvalde, au Texas

Aucun antécédent pénal, pas de lien avec un groupe criminel : qui est Salvador Ramos, le jeune tueur qui a ouvert le feu mardi dans l’école primaire Robb, à Uvalde, au Texas ?

Des amis d’école et une cousine ont décrit au Washington Post un enfant renfermé et parfois moqué, surtout au collège, notamment pour un zézaiement. “Il se faisait tyranniser par plein de gens”, déclare Stephen Garcia, qui se décrit comme ayant été son meilleur ami en quatrième. “Il était super gentil, hyper timide. Il aurait juste eu besoin de sortir de sa coquille.”

Cependant, plus tard, “il s’est mis à devenir une personne différente, affirme le même jeune. C’était de pire en pire”, ajoute-t-il.

Un changement également remarqué par Santos Valdez Jr., camarade depuis la primaire, qui raconte l’avoir vu arriver un jour avec des balafres sur tout le visage. Salvador Ramos a fini par avouer s’être coupé à de nombreuses reprises avec un couteau. Pour le plaisir, aurait-il dit.

Relations houleuses avec sa mère

L’adolescent s’est mis à décrocher à l’école, où il avait de longues périodes d’absence. Il a laissé pousser ses cheveux et s’est habillé tout en noir avec de grosses chaussures militaires. Il aurait aussi fait des virées nocturnes en voiture avec un autre jeune, balançant des œufs sur des voitures et tirant sur des gens au hasard avec un pistolet à billes BB, selon Santos Valdez.

Capture d’écran du compte Instagram Salvador Ramos.. Réseaux sociaux/AFP
Capture d’écran du compte Instagram Salvador Ramos.. Réseaux sociaux/AFP

Ses relations avec sa mère, avec laquelle il vivait, sont devenues de plus en plus difficiles, selon un voisin de 41 ans, Ruben Flores, qui les a invités à plusieurs reprises. “Il postait des vidéos sur son Instagram où les flics étaient là et il traitait sa mère de p… et disait qu’elle voulait le mettre dehors”, raconte Nadia Reyes, condisciple du lycée. D’après plusieurs témoins, sa mère se droguait.

Salvador Ramos a fini par aller vivre chez sa grand-mère il y a quelques mois, selon son ancien voisin.

Il y a quatre jours, il a posté des images de deux fusils qu’il aurait achetés juste après son dix-huitième anniversaire. D’après la police, il aurait tiré mardi sur sa grand-mère, qui a été hospitalisée à San Antonio, avant de se rendre à l’école Robb.

[...] Lire la suite sur Courrier international

Sur le même sujet :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles