Un enfant de 7 ans enlevé puis retrouvé, son père en garde à vue

DENIS CHARLET / AFP

Enlevé chez lui dans l'Aisne par "plusieurs individus cagoulés" et armés, un enfant de sept ans a été retrouvé et libéré dans le Rhône par la police.

Un enfant de sept ans a été enlevé vendredi à Gauchy (Aisne) puis retrouvé et libéré au péage de Villefranche-sur-Saône (Rhône) par la police, qui a placé quatre personnes, dont le père de l'enfant, en garde à vue, a-t-elle annoncé samedi.

Vendredi en début d'après-midi, "plusieurs individus cagoulés (...) munis d'une masse, d'une bombe lacrymogène et d'une arme de poing selon les premiers témoignages" ont fait irruption dans la maison de Gauchy où vivait cet enfant, selon un communiqué de presse diffusé par la direction zonale de la police judiciaire Nord. Ces individus se sont emparés "de force" de l'enfant en présence de sa mère et de membres de sa famille, avant de prendre la fuite avec un véhicule.

Le père est connu des services de police

"Les premiers éléments d’enquête laissaient à penser que le père de l'enfant (âgé de 27 ans et connu des services de police) figurait parmi les ravisseurs", poursuit le communiqué. Le déploiement d'un "important dispositif de recherches" et des vérifications techniques ont permis à la police de localiser l'un des véhicules impliqués sur l'autoroute A7, où il roulait en direction du sud, puis de l'intercepter, vers 20H30.

Les Brigades de recherche et d'intervention (BRI) de Dijon et de Lyon ont alors libéré l'enfant "sain et sauf" et interpellé son père ainsi que trois complices présumés. Âgés de 27 à 36 ans et habitant Marseille, les quatre mis en cause sont tous connus des services de police. Ils ont été placés en garde à vue. "L'enfant a été remis à sa mère le 8 juillet en soirée", précise la police judiciaire.


Retrouvez cet article sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles