"Un endroit morose" : Donald et Melania Trump commencent mal leur nouvelle vie à Mar-a-Lago

·1 min de lecture

La nouvelle vie de Donald et Melania Trump s'annonce très compliquée. Une dizaine de jours après avoir quitté la Maison-Blanche, les parents de Barron pensaient surement avoir un peu de répit à Mar-a-Lago, leur club privé à Palm Beach, mais c'est loin d'être le cas. Les Trump ont été accueillis par deux banderoles peu charmantes et cela ne s'arrête pas là puisque leur droit d'occuper leur résidence en continue est soumis à un accord de l'administration.

Ce n'est pas un secret, les anciens résidents du 1600 Pennsylvania Avenue ne sont pas très appréciés par leurs voisins, au point que certains ont préféré quitter le club quand ils ont appris qu'ils comptaient désormais y passer leur temps. À cause d'eux, Mar-a-Lago serait même devenu "un endroit morose", d'après les propos de Laurence Leamer, historienne et auteure de "Mar-a-Lago: Inside the Gates of Power at Donald Trump's Presidential Palace", à MSNBC.

Nos confrères de CNN révélaient en décembre dernier qu'en achetant cette résidence dans ce quartier privé, Donald Trump s'était engagé à y limiter ses séjours. Ainsi, il ne devait pas y passer plus de sept jours consécutifs, pour un maximum de trois semaines sur place par an. Quand l'homme d'affaires a fait savoir qu'il allait y venir durablement, les voisins se sont donc rebiffés et ont saisi les responsables de Palm Beach. "Cela fait quatre ans que c'est le cirque et les voisins en ont marre", déclarait un des voisins à CNN.

Le père d'Ivanka parviendra-t-il à faire réviser son (...)

Lire la suite sur le site de GALA

« Un physique superbe mais il est très très chiant » : Michel Barnier ne fait pas l’unanimité à droite pour 2022
VIDEO - "Je ne pense pas qu'on se reconfinera" : le Dr. Martin Blachier jette un pavé dans la mare chez Pascal Praud
Melania Trump pressée au divorce ? "Il faut faire vite avant que Donald n'ait plus de cash"
Emmanuel Macron "a pris un assez gros risque" : le Pr. Eric Caumes réagit aux annonces
Soulagée de ne pas être reconfinée, Apolline de Malherbe se lâche à l’antenne