Encore très minoritaire en France, pourquoi le variant brésilien inquiète-t-il autant ?