Il est encore temps d'empêcher l'Iran de se doter de l'arme nucléaire, dit Macron (Al Arabiya)

·2 min de lecture
IL EST ENCORE TEMPS D'EMPÊCHER L'IRAN DE SE DOTER DE L'ARME NUCLÉAIRE-MACRON (ARABIYA TV)

LE CAIRE (Reuters) - Emmanuel Macron a déclaré que des négociations sur l'accord nucléaire iranien conclu en 2015 avec les grandes puissances mondiales seraient très strictes et devraient inclure l'Arabie Saoudite, a rapporté vendredi la chaîne de télévision Al Arabiya.

Le président français a déclaré lors d'un point de presse auquel participait la chaîne saoudienne qu'il restait très peu de temps pour empêcher l'Iran de se doter de l'arme nucléaire.

La République islamique s'est mise à enrichir son uranium à un degré plus élevé que le plafond établi par l'accord sur l'encadrement de ses activités nucléaires en réponse au retrait du pacte en 2018 des États-Unis.

Donald Trump avait en effet dénoncé l'accord signé trois ans plus tôt à Vienne, malgré l'opposition affichée par les alliés européens de Washington, et rétabli des sanctions économiques contre Téhéran.

La nouvelle administration de Joe Biden s'est néanmoins engagée à rejoindre l'accord une fois que Téhéran aura à nouveau garanti le plein respect de ses conditions.

Mohammad Javad Zarif, ministre iranien des Affaires étrangères, a toutefois appelé jeudi les États-Unis à faire le premier pas en réintégrant le pacte.

L'Iran a d'ailleurs exhorté mardi Joe Biden à lever les sanctions à son égard, estimant qu'elles entravaient la lutte de Téhéran contre la pandémie de coronavirus.

L'Arabie saoudite et les Émirats arabes unis ont souligné que les États arabes du Golfe devraient être cette fois impliqués dans toute discussion, notamment au sujet du programme de missiles balistiques de l'Iran.

Selon Emmanuel Macron, cité par Al Arabiya, il convient de ne pas répéter l'erreur qui avait été commise dans le cadre de l'accord de 2015 sur le nucléaire iranien, qui n'avait pas associé les puissances régionales.

(Nayera Abdallah au Caire et Maha El Dahan à Beyrouth, rédigé par Ghaida Ghantous, version française Jean-Michel Bélot et Juliette Portala)