Encore un patient « guéri » du VIH après une greffe !

« Quand j'ai été diagnostiqué positif au VIH en 1988, comme tant d'autres, j'ai cru que c'était une sentence de mort. Je n'ai jamais pensé que je vivrais assez longtemps pour voir le jour où je n'aurais plus le VIH », raconte le patient désormais en rémission. Souhaitant resté anonyme, l'homme de 66 ans a reçu une greffe de moelle osseuse en 2019 pour soigner sa leucémie myéloïde causée par le Sida.

Par chance, son donneur était porteur de la mutation CCR5Δ32 qui le rend résistant au VIH. Le 27 juillet 2022, les médecins du greffé l'ont déclaré en rémission, faisant de lui le quatrième patient, mais aussi le plus âgé, soigné par cette technique.

Le VIH au microscope éléctronique. © CDC/Dr. Edwin P. Ewing, Jr.
Le VIH au microscope éléctronique. © CDC/Dr. Edwin P. Ewing, Jr.

Elle est la première patiente guérie du VIH après une transplantation de cellule souche

Une greffe de moelle osseuse pour guérir du Sida et d'un cancer

« Nous étions ravis de lui annoncer qu'il était en rémission pour le VIH et qu'il n'a plus besoin de prendre le traitement antirétroviral qu'il prenait depuis plus de 30 ans », commente Jana K. Dickter, l'un de ses médecins. Depuis qu'il a arrêté ses médicaments en 2021, le patient en rémission est surveillé de près par le corps médical du City of Hope. Il ne présente pour le moment aucun signe de rechute. Il a dû subir une chimiothérapie légère pour s'assurer que son cancer ne revienne pas.

L'hôpital City of Hope est à l'origine d'un essai clinique qui étudie la faisabilité des greffes autologues pour soigner les patients atteints du VIH et des cancers sanguins. La procédure consiste à prélever les cellules souches sanguines du patient, puis de les modifier pour les rendre résistantes au VIH, grâce à des techniques de génie génétique, avant de les lui réinjecter. Le patient devient alors son propre donneur.

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles