Il enchaîne les violences après que ses voisins n'ont pas donné de bonbons à son fils pour Halloween

Le père d'un petit garçon de 3 ans s'en est pris à ses voisins qui n'ont pas donné de bonbons à son fils, puis a violenté sa belle-mère et les gendarmes, le soir d'Halloween, le 31 octobre, dans la Somme. 

A Beauval, dans la Somme, comme le rapporte le Courrier Picard le 5 novembre, un père de famille a piqué une colère contre des voisins qui n'ont pas donné de bonbons à son fils de 3 ans le soir d'Halloween, le 31 octobre dernier. Vraisemblablement en état d'ébriété, puisque le journal local souligne qu'il avait une "bouteille de bourbon Jack Daniel's à la main", ce jeune homme de 24 ans originaire de Doullens a insulté et jeté des billets sur ses voisins pour qu'ils achètent des confiseries.

Et ce n'était là que le début d'une escalade de violence. Le père du garçonnet, qui a déjà 27 mentions au casier judiciaire, s'est ensuite rendu chez sa belle-mère et, après une dispute, l'a brutalisée : il l'a "tirée par les cheveux, jetée au sol, tapée à coups de poing et de pied. Il est parti avec son enfant, déclenchant une alerte des secours". L'assaillant s'en est alors pris aux gendarmes, enchaînant insultes, coups, dégradations de leur voiture et menaces sur leur famille. "J'ai quinze ans de gendarmerie et je n'ai jamais vu un tel déferlement de violence. Il avait la rage dans les yeux", a témoigné un militaire.

Le Doullennais a écopé de douze mois de prison, dont huit ferme avec maintien en détention. Il est de plus sous bracelet électronique et sous le coup d'une convocation le 28 novembre prochain après des dégâts dans un collège.

Retrouvez cet article sur Closermag.fr

Elle tombe malade et frôle la mort après une griffure de son chat
Après avoir couché avec un élève, une professeure de 63 ans tue son mari et se suicide
Halloween : un Américain se déguise en Jawad Bendaoud et fait polémique
Un instituteur frotte la joue d'un enfant de 4 ans avec le côté abrasif d'une éponge, les parents portent plainte
Sa femme se blesse, il appelle les pompiers une semaine plus tard : "Ses jambes sont en état de décomposition"