Enceintes connectées : le HomePod, d'Apple, champion des activations accidentelles

Ceux qui disposent d’une enceinte connectée chez eux le savent : les assistants intelligents de ces appareils se déclenchent régulièrement par accident, au détour d’une conversation ou d’un film à la télé.
En effet, ces logiciels ont parfois du mal à bien reconnaître leurs mots-clés, tels que « Okay Google » ou « Dis Siri ». Le problème, c’est que chaque activation provoque un enregistrement de l’environnement sonore, et que cet enregistrement peut se retrouver sur les serveurs d’un géant du Net. 

Des chercheurs de Northeastern University et de l’Imperial College London ont voulu en savoir davantage sur ces erreurs de compréhension des assistants intelligents. Ils ont achetés sept enceintes intelligentes, à savoir un Google Home Mini 1ère génération, un Apple HomePod, un Harman Kardon Invoke by Microsoft, deux Amazon Echo Dot 2e génération et deux Amazon Echo Dot 3e génération.

Les appareils ont été abreuvés de séries Netflix

Ces appareils ont été placés dans une boîte dans laquelle étaient diffusées sans interruption des bandes sons de séries Netflix. Ils ont été filmés en permanence pour savoir quand leurs assistants se réveillaient. Leurs flux réseau ont par ailleurs été surveillés pour voir si des données étaient transmises aux différents clouds.

Image

Les premiers résultats de ces expériences confirment le manque de fiabilité de ces assistants. Pas un jour ne s’est passé sans qu’ils ne se...

Lire la suite sur 01net.com

A lire aussi