Vers un encadrement de la médecine traditionnelle chinoise ?

La rédaction d'Allodocteurs.fr

La médecine traditionnelle chinoise, à la mode en Occident, doit être encadrée et soumise aux mêmes critères d'exigence que la médecine conventionnelle, ont averti le 7 novembre les académies européennes de science et de médecine.

"Les académies mettent en garde contre un usage non réglementé de la médecine traditionnelle chinoise", ont en effet indiqué dans un communiqué ces deux instances, l'EASAC et la FEAM, qui regroupent les académies des sciences et de médecine des pays européens. La médecine traditionnelle chinoise regroupe plusieurs pratiques dont les principales sont l’acupuncture, le massage et la pharmacopée.

A lire aussi : Faut-il classer l'acupuncture dans les "fake medecine" ?

La médecine chinoise dans la Classification de l’OMS

Les académies européennes demandent "une révision du cadre de régulation européen pour s'assurer que la médecine traditionnelle chinoise est traitée selon les mêmes standards de preuve que la médecine conventionnelle".

Cette prise de position est une réaction à la création d'un chapitre sur la médecine chinoise dans la dernière Classification internationale des maladies, document de référence actualisé par l'Organisation mondiale de la santé (OMS) qui fournit un langage commun grâce auquel les professionnels de la santé peuvent échanger des informations sanitaires partout dans le monde. La nouvelle classification, appelée CIP-11, a été publiée en 2018 puis officiellement adoptée en mai 2019. Elle entrera en (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi