En télétravail, vous adorez ou détestez vous regarder en visio ? Voici ce que ça dit de vous

Esther Suraud
·1 min de lecture
La caméra peut avoir des conséquences sur l'attitude ou sur le regard que portent les télétravailleurs sur eux-mêmes.  (Photo: Alistair Berg via Getty Images)
La caméra peut avoir des conséquences sur l'attitude ou sur le regard que portent les télétravailleurs sur eux-mêmes. (Photo: Alistair Berg via Getty Images)

VIE DE BUREAU - Vous devez faire face à votre image tous les jours. Plus que jamais depuis la mise en place des nouvelles restrictions qui concernent tout le territoire métropolitain et l’instauration, quasi systématique, du télétravail. L’époque lointaine des réunions professionnelles sur le lieu de travail est révolue depuis le début de la crise sanitaire, il y a plus d’un an, et s’accompagne d’une démocratisation des visioconférences.

Place aux logiciels tels que Zoom, Skype, Teams... De votre canapé, salle à manger, chambre ou bureau, vous faites face à votre image au travers de la webcam. Vous pouvez regarder vos collègues intervenir lors des réunions et un panel de visages vous observe lorsque c’est à votre tour de prendre la parole. Oui, on vous regarde et vous le savez. Avec l’absence de perception des signes de communication non verbale (gestes, attitudes corporelles, etc.), l’apparence physique est devenue le cœur de tous les échanges.

“C’est une nouvelle habitude qui est bien différente de celles d’avant. Auparavant, lors des réunions, l’attention était centrée sur celui ou celle qui prenait la parole. À présent, en visio, il est possible d’observer tout le monde, ceux qui parlent et ceux qui ne parlent pas, et de s’observer soi-même”, analyse Agnès Bonnet-Suard, psychologue clinicienne engagée dans la prévention des risques psychosociaux et la qualité de vie au travail. “Il y a aussi un réel poids psychologique à faire face à son apparence chaque jour”, ajoute-t-elle.

Pendant les visioconférences, vous sentez-vous observés? Vous regardez-vous? Cela, a-t-il des conséquences sur votre attitude ...

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.