En Syrie, le désespoir des habitants face à la dégringolade de leur monnaie

"Tout est cher, rien ne se vend": un commerçant syrien de Bennich, dans le nord d'Idleb, partage son désarroi face à la chute inédite de la monnaie nationale. Ces derniers jours, la livre syrienne connaît son pire décrochage depuis le début de la guerre en 2011, propulsant les prix à des sommets historiques.