En Inde, la pénurie de bouteilles d'oxygène plonge le pays dans une crise majeure

Suzana Nevenkic
·1 min de lecture
En Inde, la pénurie de bouteilles d'oxygène plonge le pays dans une crise majeure
Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

CORONAVIRUS - L’Inde, deuxième pays le plus touché par le Covid-19 après les États-Unis, est confrontée à une crise sanitaire majeure avec plus de 2000 décès, près de 300.000 nouvelles contaminations en 24 heures et une pénurie de traitements et d’oxygène.

Le pays déplore désormais plus de 182.000 morts de la pandémie et 15,6 millions de contamination, conduisant le Premier ministre Narendra Modi à intervenir pour la première fois à la télévision depuis l’explosion des chiffres. Reconnaissant que l’Inde et ses 1,3 milliard d’habitants livraient “une nouvelle fois une grosse bataille”, M. Modi a demandé à ses compatriotes d’agir davantage contre le coronavirus afin d’éviter de nouveaux confinements, alors que cette deuxième vague épidémique a frappé le pays “comme un ouragan”.

Cette recrudescence exponentielle, avec près de 3,5 millions de nouvelles contaminations depuis le début du mois, est notamment imputée à une “double mutation” du virus. Malgré ses villes surpeuplées et la vétusté de son système de santé, l’Inde avait jusqu’à présent réussi à minimiser l’impact d’une pandémie à l’origine de plus de trois millions de décès dans le monde.

Selon la presse, la production de traitements contre le coronavirus a été ralentie, voire suspendue, dans certaines usines et les appels d’offres pour des installations de production d’oxygène ont pris du retard.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Aujourd’hui, des familles de malades désemparées s’approvisionnent en médicaments et oxygène à des prix exorbitants sur le mar...

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.