En creusant une piscine dans son jardin, il découvre des centaines d'ossements humains

·2 min de lecture
Le père de famille est tombé sur des centaines d'ossements en creusant dans son jardin

Un habitant de l'Aude est allé de surprise en surprise depuis qu'il a décidé d'installer un bassin dans son jardin.

Submergé par des reliques dont il ignore l'origine. Un habitant du village de Badens (Aude) est confronté à un problème de taille depuis qu'il a décidé de creuser une piscine sur le terrain qu'il a acquis en 2019, où se trouvait un ancien presbytère abandonné qu'il a transformé en habitation et où il réside depuis l'année dernière avec sa femme et ses filles.

Comme le rapporte Ouest France, le père de famille a fait, au moment de débuter les travaux de la piscine, une macabre découverte qui s'est progressivement révélé inépuisable. "Assez rapidement, on tombe sur des ossements, des tibias, des crânes, des fémurs… Nous n’étions qu’à 30 cm de profondeur, raconte l'intéressé, cité par le quotidien régional. Plus on creusait, plus il y en avait. On mettait les ossements dans un bac. Arrivé à 1m50, c’était catastrophique et j’ai dit stop".

"Pas de traces de vêtement, de cercueil, de bijoux, de clous"

Si l'Audois a ensuite alerté les autorités locales, l'origine de ces ossements reste pour l'heure mystérieuse. Plusieurs interlocuteurs du père de famille ont évoqué la piste d'un cimetière paroissial, ce dernier a remarqué certains détails discordants avec cette théorie : "Il n’y avait pas de traces de vêtement, de cercueil, de bijoux, de clous", précise-t-il ainsi à Ouest France.

Le père de famille est par ailleurs confronté à un problème pour l'heure insoluble : la quantité de restes humains présents dans son sous-sol est telle que l'ossuaire de la petite commune dans laquelle il réside (800 habitants) est trop petit pour tous les accueillir. Souhaitant les évacuer "dans le respect des morts", le Badenois en a donc conservé une partie dans son jardin, sur le chantier en attente de sa piscine, mais reste sans solution, un an après la découverte. "Je ne sais plus quoi faire, a-t-il confié à Ouest France. À la fin, je vais devenir fêlé !"

VIDÉO : des ossements de Néandertals retrouvés dans une grotte en Italie :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles