Ces empreintes de pas seraient les plus anciennes d’hominidés jamais découvertes

·2 min de lecture

En 2017, une équipe internationale de chercheurs découvrait, près du village de Trachilos, en Crète, des empreintes fossilisées qui ne tarderaient pas à faire parler d’elles. Pas moins d’une cinquantaine de traces de pas qui proviendraient de bipèdes. Plus encore, de mammifères dont les pieds seraient ceux d’hominines. Une première datation leur donnait alors au moins l’âge des empreintes attribuées à Australopithecus afarensis — les pré-humains de la famille de Lucy — découvertes en Tanzanie. Au moins 3,5 millions d’années.

Aujourd’hui, les chercheurs annoncent que des méthodes géophysiques et micropaléontologiques leur ont permis de préciser un peu plus l’âge des traces de pas retrouvées en Crète. Elles n’auraient finalement pas moins de… 6,05 millions d’années ! Ce qui en ferait les plus anciennes preuves directes de la présence d’hominidés. Et même si des interprétations différentes ont été proposées, les chercheurs maintiennent qu’aucun argument n’exclut aujourd’hui la possibilité que ces traces aient été laissées par des humains primitifs.

Cette trace de pas dans le sable est vieille de plus de six millions d’années. Elle pourrait être la plus ancienne empreinte d’hominidé jamais découverte. © université de Tübigen
Cette trace de pas dans le sable est vieille de plus de six millions d’années. Elle pourrait être la plus ancienne empreinte d’hominidé jamais découverte. © université de Tübigen

À qui appartiennent ces empreintes ?

Ces empreintes de pas présentent une « boule » sous l’avant-pied et révèlent un gros orteil puissant et des orteils latéraux de plus en plus courts. Une plante de pied plus courte que celle de l’Australopithèque. Une cambrure pas encore prononcée. Et un talon étroit. Des caractéristiques considérées comme uniques aux hominidés combinées avec des traits génériques de primates. Les chercheurs n’excluent pas un lien avec Graecopithecus freybergi, un genre de primates de la famille des hominidés. Une équipe l’ayant localisé auparavant dans des gisements fossiles vieux de 7,2 millions d’années à seulement 250 kilomètres d’Athènes. Or la Grèce continentale était, à cette époque, reliée à la Crète via le Péloponnèse.

Les...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles