Des empreintes fossiles nous indiquent que les humains ont peuplé les Amériques des milliers d’années plus tôt qu’on ne le croyait

À certains moments de la période glaciaire du Pléistocène, qui a pris fin il y a 10 000 ans, de grandes calottes glaciaires recouvraient une importante partie de l'Europe et de l'Amérique du Nord. L'eau enfermée dans ces nappes de glace a fait baisser le niveau de la mer, permettant de passer de l'Asie à l'Alaska par l'Arctique. Mais au plus fort du dernier cycle glaciaire, le chemin vers le sud des Amériques était bloqué par une calotte glaciaire qui recouvrait tout le continent.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles