Empreintes digitales : découverte inédite sur leur mystérieuse formation

·2 min de lecture

Une équipe de scientifiques de Shanghai en Chine vient de faire une découverte sur la mystérieuse formation de nos empreintes digitales.

Elles sont uniques et propres à chacun, mais nous en savons encore très peu sur leur formation. Les empreintes digitales n'ont pas fini de nous livrer leurs secrets. Une équipe de chercheurs de l'Université de Fudan à Shanghai en Chine vient d'identifier le mécanisme de formation de nos empreintes. Contrairement à ce que l'on pourrait penser, au stade embryonnaire, les empreintes digitales ne se forment pas à partir de gènes liés à la peau, mais en fonction de gènes relatifs au développement de nos membres. Des travaux publiés dans la revue spécialisée .

Pour découvrir quel grand type d'empreintes digitales vous avez, rendez-vous sur

Les trois grands groupes d'empreintes digitales : en arche (arch), loop (en boucle) et whorl (en tourbillon). Crédit photo : University of Fudan

23.000 génomes scannés

Contrairement à d'autres motifs de la peau comme des rides qui se creusent, les empreintes digitales apparaissent avant même la naissance et restent les mêmes tout au long de la vie. Il existe trois grandes catégories de formes d'empreintes digitales : en arche, en tourbillon (aussi appelé en spirale ou verticilles) et en boucle. 95% de la population possède des empreintes qui entrent dans ces trois catégories. Les empreintes digitales se développent pendant la gestation. "Les membres commencent à apparaître à la 5e semaine et les rainures sur la peau au bout des doigts se forment à la 13e semaine", explique le Dr Denis Headon, spécialisé en génétique à l'Université d'Edinbourg, et qui a participé aux recherches. Mais la manière dont les motifs se forment reste jusque là complètement inconnue.

Les sillons et les crêtes des empreintes digitales commencent donc à se former sur les doigts et les orteils du foetus après le troisième mois de grossesse. Pour mieux comprendre comment ces changements arrivent au cours du développement, l'équipe de chercheurs a scanné l'ADN de plus de 23.000 personnes issues de tous les groupes ethniques. Leurs travaux ont permis de cerner au[...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles