Elle empoisonne une amie avec des gouttes pour les yeux et maquille le meurtre en suicide

·2 min de lecture

Une Américaine a été inculpée vendredi de meurtre dans le Wisconsin. Elle est accusée d’avoir empoisonné la victime avec des gouttes oculaires et d’avoir maquillé le meurtre en suicide.

Jessy Kurczewski, âgée de 37 ans, a été inculpée lundi dans le Wisconsin. Cette Américaine est accusée d’homicide volontaire et de vols. Elle a été arrêtée vendredi dernier et sa caution a été fixée à 1 million de dollars. Les faits remontent à 2018. Le 3 octobre de cette année-là, elle a téléphoné à la police pour leur signaler que son amie était «inconsciente et ne respirait pas», rapporte ABC News. Sur place, les secours ont trouvé la femme dans un fauteuil inclinable du salon avec «une grande quantité de médicaments broyés sur sa poitrine et une assiette directement à sa gauche avec une grande quantité de ce qui semblait être des médicaments broyés toujours». Une overdose a été rapidement soupçonnée.

Mais en janvier 2019, les enquêteurs ont découvert que si la victime avait bel et bien fait une overdose, elle avait succombé à une dose fatale de Tetrahydrozoline, le composant principal de gouttes pour les yeux. Une enquête pour homicide a alors été lancée et Jessy Kurczewski a été interrogée une première fois en juillet 2019. Elle a expliqué que son amie était «connue» pour utiliser des gouttes oculaires qu’elle achetait en grande quantité. La police a indiqué à l’époque que la suspecte avait probablement maquillé la mort en suicide, ce qu’elle a nié, affirmant que son amie – dont l’identité n’a pas été révélée – avait elle-même mis en scène sa mort. Selon la plainte, Kurczewski a par la suite déclaré à la police qu'elle avait vu son amie boire des gouttes avec de la vodka avant sa mort, y compris la veille de sa mort.

"Kurczewski avait un mobile"

La suspecte aurait ensuite changé son histoire, admettant qu'elle avait donné à son amie une bouteille d'eau remplie de six flacons de gouttes – mais a déclaré qu'elle ne(...)

Lire la suite sur Paris Match

Ce contenu peut également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles