Les employés d’Apple refusent de retourner au bureau

·1 min de lecture

Alors que la pandémie semble commencer à toucher à sa fin grâce à la vaccination contre le Covid-19, la fin du télétravail approche. Pourtant, les employés d’Apple s’opposent à une nouvelle politique de l’entreprise qui les obligerait à retourner au bureau trois jours par semaine à compter du mois de septembre. Les membres du personnel, par le biais d’une lettre interne obtenue par nos confrères de The Verge le 4 juin, réclament une approche plus flexible quant au maintien en télétravail pour les volontaires.

Dans cette lettre rédigée par des salariés de la marque américaine, ces derniers expriment "une préoccupation grandissante" au sujet de la politique "de travail à distance". Celle-ci a "déjà forcé certains de nos collègues à démissionner", indiquent les employés. "Beaucoup d’entre nous pensent que nous devons choisir entre" l'emploi au sein d’Apple et "nos familles et notre bien-être", peut-on lire dans leur courrier.

Cette lettre a été rédigée deux jours à peine après l’annonce du PDG d’Apple, Tim Cook. Dans une note envoyée à ses employés, le patron a fait savoir au personnel qu’il serait attendu au bureau les lundis, mardis et jeudis à partir de l’automne, et ainsi télétravailler deux jours par semaine. S’il s’agit d’un assouplissement par rapport à la culture d’entreprise pré-Covid d’Apple, celle-ci reste plus conservatrice que chez d’autres géants de la technologie. Facebook et Twitter ont en effet annoncé à leur masse salariale qu’elle pourrait rester en télétravail (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Le G7 Finances s'accorde sur une taxe mondiale sur les sociétés "d'au moins 15%"
Bordeaux : des créneaux de vaccination anti-Covid-19 "bloqués" par des antivax ?
Une caissière facture ses sœurs 30 euros... Au lieu de 2.900 euros
Pour la première fois de l’histoire, un NFT est vendu aux enchères
Manifestant face aux chars de Tianenmen : le moteur de recherches Bing a fait disparaître la célèbre photo