Emplois fictifs : l’ex-Premier ministre François Fillon condamné à quatre ans de prison dont un ferme en appel

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
© AFP
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Quatre ans de prison, dont un an ferme.Dans l’affaire des emplois fictifs de son épouse, Penelope, l’ancien Premier ministre François Fillon a été condamné lundi en appel à quatre ans de prison, dont un an ferme, ainsi qu’à 375 000 euros d’amende et 10 ans d’inéligibilité. Sa femme a, elle, écopé de deux ans de prison avec sursis, de 375 000 euros d’amende et de deux ans d’inéligibilité. Le dernier prévenu, son ancien suppléant Marc Joulaud, s’est vu infligé une peine de trois ans de prison avec sursis et de cinq ans d’inéligibilité.

Les trois prévenus, absents lundi en début d’après-midi lorsque la décision a été prononcée, sont condamnés pour détournement de fonds publics, complicité d’abus de biens sociaux et recel de ces deux délits, mais elle a relaxé les époux Fillon concernant le premier des trois contrats. Par ailleurs, ils devront verser environ 800 000 euros à l’Assemblée nationale, qui s’était portée partie civile.

Quatre contrats litigieux. François Fillon et son suppléant Marc Joulaud étaient soupçonnés d’avoir employé de manière fictive Penelope Fillon comme assistante parlementaire, lorsqu’ils siégeaient à l’Assemblée nationale. Le procès portrait sur plusieurs contrats litigieux :

Le premier, entre François Fillon et son épouse, entre 1998 et 2002 ; Le deuxième, cette fois-ci entre Marc Joulaud et Penelope Fillon, entre 2002 et 2007 ; Le troisième, entre François Fillon et son épouse, en 2012-2013.

S’ajoute un contrat de « conseillère littéraire ...


Lire la suite sur LeJDD

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles